Foire aux questions (FAQ)

FOIRE AUX QUESTIONS (FAQ)

Cette section vise à répondre aux questions les plus fréquentes et aux situations les plus pertinentes qui risquent d’intéresser un certain nombre de personnes.

Vous êtes invité à faire parvenir vos commentaires à l’auteur ou à lui poser des questions, ou même à soumettre des cas problèmes.

Adresse:

 lasnierfr@videotron.ca

 

QUESTIONS-RÉPONSES

QUESTION 1

Pourquoi écrire un autre texte sur la formation par compétences alors que depuis une dizaine d’années, il y a eu plusieurs écrits sur ce sujet.  Quelle est votre particularité par rapport à d’autres auteurs sur ce sujet?

 RÉPONSE 1

En effet, il y a eu plusieurs textes traitant de la formation par compétences et sur la réforme scolaire (renouveau pédagogique), et plusieurs d’entre eux ont contribué à clarifier certains aspects des programmes définis par compétences.  Ce qui distingue mon dernier volume (Les compétences – De l’apprentissage à l’évaluation), se rapporte principalement à trois aspects.

Premièrement, même si plusieurs auteurs ont mentionné l’importance de l’intégration des apprentissages en formation par compétences, j’insiste nettement plus sur cette importance.  Non seulement je conditionne la réussite de la formation par compétences à l’intégration des apprentissages des l’élèves, mais j’insiste très fortement sur l’intégration cohérente des enseignements, des apprentissages et des évaluations.  Toute ma démarche repose sur le concept de l’intégration des enseignements, des apprentissages et des évaluations.  Je soulève particulièrement les problèmes causés par le manque d’intégration entre les apprentissages et les évaluations.  Trop souvent, on change les modalités d’évaluation sans changer les stratégies d’enseignement et d’apprentissage.

Deuxièmement, contrairement à l’ensemble des textes sur le sujet, j’ai défini de façon exhaustive 10 principes qui encadrent la formation par compétences.  Ces 10 principes s’appliquent autant à l’enseignement et l’apprentissage qu’à l’évaluation.  Ces principes sont : globalité, construction, application, intégration, itération, distinction, signifiance, alternance, cohérence, transfert (Voir, dans le site, l’article PRINCIPES DE LA FORMATION par compétences).

Troisièmement, je m’attaque directement aux problèmes relatifs aux mauvais devis de certaines compétences dans les programmes du primaire, du secondaire et du collégial.  La formulation ambiguë de certaines compétences cause des inconvénients graves aux enseignants et aux enseignantes.  Plusieurs personnes ont critiqué les programmes par compétences, mais malheureusement je suis pratiquement le seul à analyser en profondeur la rédaction des devis de compétence en fonction de leurs incohérences spécifiques.  Non seulement j’ai analysé pratiquement tous les devis de compétences du primaire, du secondaire et du collégial, mais dans mon volume LES COMPÉTENCES – DE L’APPRENTISSAGE À L’ÉVALUATION, je propose une façon concrète de corriger les erreurs par rapport au manque d’intégration dans les devis des compétences.  Plus spécifiquement, le chapitre 2 (Définition et conceptualisation d’une compétence) et le chapitre 3 (Appropriation d’une compétence) du volume Les compétences – De l’apprentissage à l’évaluation traitent de cette problématique.

En conclusion, à la question « Pourquoi écrire un autre volume sur l’apprentissage et l’évaluation en formation par compétences? », je réponds spontanément:  « parce que les besoins sont évidents lorsqu’on observe le moindrement les institutions d’enseignement et qu’on discute de pédagogie avec des enseignants et des enseignantes ».

QUESTION 2.

Est-ce qu’il y a une différence entre la FORMATION PAR COMPÉTENCES et la FORMATION PAR PROJETS?

RÉPONSE 2.

Évidemment, la réponse est OUI.  Il y a une différence importante.  Je comprends qu’il y ait une confusion entre ces deux concepts.  Il y a eu tellement de confusion lors de l’implantation des programmes définis par compétences du primaire et du secondaire.  J’ai entendu des directions d’école dire qu’ils appliquaient la réforme (renouveau pédagogique) parce que les enseignants et les enseignantes faisaient réaliser des projets à leurs élèves.  Il est difficile de comprendre comment une telle confusion peut durer depuis quinze ans.

 J’ai souvent dit et écrit qu’on peut faire de la formation par compétences sans faire de la formation par projet et qu’on peut aussi faire de la formation par projets sans faire de la formation par compétences.  Cette affirmation mérite une explication.  Pour faire une réelle formation par compétences, il faut s’assurer que les apprenants ont bien compris et intégrer les habiletés associées à chacune des composantes (éléments) d’une compétence, ainsi que le contenu disciplinaire qui y est associé.  Une des activités essentielles pour arriver à cette intégration des habiletés et des connaissances associées à une compétence est la réalisation de TÂCHES D’INTÉGRATION, c’est à dire des tâches qui activent toutes les composantes (éléments) d’une compétence.  À cet égard, si un projet permet de réaliser ces conditions, on pourrait dire que ce projet constitue une tâche d’intégration.  Donc, dans ce cas, un tel projet contribue au développement d’une compétence donnée.  Malheureusement, à l’analyse de nombreux projets, j’ai très souvent constaté qu’il y avait peu de liens directs entre le déroulement du projet et des références explicites aux composantes de la compétence à développer.

La pensée magique n’existe pas en pédagogie.  Si l’on veut réellement développer une compétence chez des élèves, on doit la construire progressivement en faisant constamment des liens entre les étapes d’une tâche d’intégration et les habiletés de chaque composante d’une compétence, tout en y joignant les connaissances nécessaires à la réalisation de la tâche d’intégration.

La formation par projets est une approche pédagogique centrée sur l’application et l’intégration d’habiletés et de connaissances, alors de la formation par compétences est aussi l’application et l’intégration de connaissances et d’habiletés, mais ces habiletés doivent être liées de façon cohérente entre elles, et surtout, elles doivent être enseignées et apprises de façon explicite.  En plus, la formation par compétences conduit à une méthode spécifique pour rédiger les programmes (Ce qui malheureusement n’est pas toujours appliqué avec rigueur.  Cela contribue à nourrir de la confusion entre la formation par compétences et la formation par projets).  Alors, cessons de dire que la formation par projets et la formation par compétences sont deux concepts équivalents.